Le réseau ferroviaire


ObTEnir une ligne de chemin de fer

     A la différence de l’Angleterre où le système est entièrement privé, la France privilégie un partenariat entre l’Etat, les conseils généraux des départements et les entreprises privées. L’Etat intervient dans les décisions et finance une partie des travaux (infrastructures, ouvrages d’art).

        La première étape dans la constitution d’une ligne consiste en son étude. Un ingénieur qui travaille pour le compte de l’Etat, du conseil général ou d’une société privée envisage l’utilité de la ligne, son trafic, son tracé. Si l’étude est bien accueillie par l’Etat et le conseil général, la ligne entre à l’ordre du jour.

Affiche Conches-L'Aigle
Le préfet de l'Eure a envoyé cette affiche dans les différentes mairies concernées par le passage de la ligne Conches-L'Aigle. La feuille avertit les habitants de l'ouverture d'une enquête sur l'emplacement des gares


    L’Etat, puis le conseil général après 1865, choisit l’entreprise privée – la compagnie – qui sera chargée de construire et d’exploiter la ligne projetée. C’est la concession. L’ingénieur en chef de la compagnie présente alors un avant-projet. Tout y est : la longueur, au décamètre près, le tracé précis, les arrêts prévus, la largeur de la voie, les avantages de l’itinéraire. Le dossier est soumis à l’approbation des ingénieurs des Ponts-et-Chaussées, des agents-voyers du département, sans oublier les municipalités concernées.

    L’Etat déclare alors la ligne d’utilité publique. La procédure d’expropriation peut commencer. Une fois les terrains acquis, voies, ponts, tunnels et gares sont prêts à être construits.

Petite histoire du chemin de fer en FranceDes trains pour les villes (1843-1865)