Les chantiers


APPARENCE DE LA GARE-MODèle

     Les gares jouent un rôle d’interface entre le monde de la route et le monde du chemin de fer. Y transitent voyageurs et marchandises. Les gares ponctuent le tracé tous les 10 kilomètres environ sur les grandes et moyennes lignes mais beaucoup sont aujourd’hui désaffectées allongeant du même coup les intervalles. Les tortillards serpentent eux à travers la campagne pour desservir des localités éloignées de quelques kilomètres.

La gare de Coutainville (Manche)
La gare de Coutainville (50). Un exemple de gare-modèle sans la marquise pour abriter les voyageurs


    En plus de leur fonction d’accueil, que peut-on trouver de communs entre ces gares ? Peu de choses si l’on sait que leur aspect diffère selon les concessionnaires, la nature des matériaux et l’importance du trafic. Un stéréotype se dégage toutefois :

* un corps central dont le rez-de-chaussée abrite le bureau Voyageur (BV), une salle d’attente, des locaux d’enregistrement des bagages et une messagerie ; à l’étage, le logement du chef de gare domine l’ensemble.
* deux ailes basses accolées au bâtiment central : l’une servant de halle à marchandises, l’autre accueille des annexes (cellier, bûcher ou cabinet d’aisance). Du côté du quai, une marquise abrite les voyageurs.

    L’ensemble, construit en brique, adopte un style classique, très sobre.

Ouvrages d'art : tunnels et viaducsDe la gare à la simple halte